• English
  • 0.00$
    Info

    HOOKÉ, UNE GANG DE QUÉBÉCOIS, AMATEURS DE PÊCHE À LA MOUCHE, DE MUSIQUE ET DE BON VIBE.

    En quête d’action, on a pris le chemin de la Mauricie pour une excursion de pêche au brochet et à la truite grise. On a rempli la Hooké Van de grosses mouches, de fil d’acier et de cannes solides pi on a décollé vers la pourvoirie du lac Oscar. En arrivant, on a rencontré Donald Farrar. « Tout ce qui est en jaune, c’est bon! » qu’il nous a dit en beurrant de son marqueur un peu partout sur la carte qu’il venait de nous sortir. C’est comme ça qu’on s’est retrouvés à suivre une grosse ligne jaune le long des baies herbeuses de la rivière Flamand et des fosses profondes du lac Oscar, à la recherche de gros brochet et de voraces truites grises.

    Aller sur notre page Facebook pour courir la chance de gagner un voyage d’une valeur de 825$ à La Pourvoirie du Lac Oscar.

    Musique :

    On venait de vivre les deux pires journées impossibles de pêche au saumon sur la Dartmouth. À un moment, c’était normal qu’on se retrouve avec le retour du balancier de la chance en pleine face. Ce balancier-là nous est arrivé tranquillement au cours de nos trois jours sur la York et la Saint-Jean. Les saumons avaient décidé de se tenir tranquilles et, malgré quelques truites capturées ici et là, on avait besoin de passer à autre chose. Ça fait qu’on a pris la soirée pour monter des mouches en forme de motte de brillants et on a mis le cap sur le Barachois pour essayer de piquer un ou deux bars rayés.

    Musique :

    Phil avait prédit la tempête et on espérait qu’il ne soit pas dans le champs. Après avoir manqué cinq saumons dans une journée, on avait une chance de rédemption dès le lendemain matin. Les Falls, prise deux. Ça fait qu’après une nuit à virailler dans notre lit on a monté dans la van avec des petits yeux et des grosses ambitions. On a descendu les marches, y’en avait une de plus que la veille tellement l’eau avait baissé. La rivière était encore foncée, mais ça faisait un bout qu’on n’essayait plus vraiment de voir les saumons. On savait où ils étaient, restait à les faire réagir. Phil a gagné le droit à la première passe, il a pris place dans le haut de la fosse et a fait un premier lancer puis, un second. C’est pas mal là qu’on a su qu’il n’était pas dans le champs.

    Musique :

    Non ceci n’est pas de la pêche à la mouche mais pendant notre séjour à Vancouver nous ne pouvions pas nous empêcher d’aller essayer la pêche à l’esturgeon sur la rivière Fraser. Quelle belle experience de tenir ce poisson préhistorique dans nos mains. Merci à Robert Epp et BC Sport Fishing Group pour la belle journée.

    1.facebook_fokus

    1.kenny

    1.sturgeaon_facebook

    1.sturgeaon9

    1.sturgeaon2

    1.sturgeaon3

    1.sturgeaon4

    1.sturgeaon5

    1.sturgeaon6

    1.sturgeaon8

    1.sturgeaon10

    1.sturgeaon11

    1.sturgeaon13