fbpx
search

Sieur Orignal

26 octobre 2018

« La chasse est un art ; plus on vit des expériences de chasse, plus on raffine cet art. »

On entend souvent que le saumon est le Roi des rivières pour les pêcheurs à la recherche de défis. À l’instar du saumon, l’orignal représente le même symbole et le même défi pour les traqueurs et « câlleux » de la belle province ou de la Réserve faunique des Laurentides par exemple.

Sieur Orignal

Il est reconnu que le saumon entretient un rapport spécial avec certaines fosses. Il les choisira en fonction de divers facteurs tel que la température de l’eau, la nourriture disponible ainsi que les effets d’ombres créés par le relief singulier de certaines d’entre elles.

L’orignal est également en étroite symbiose avec son habitat. En automne, il recherche la fraîcheur puisque son pelage estival – plus court – a fait place à un manteau de fourrure plus dense. La chaleur affecte son mode de vie (il s’agit du principe de thermorégulation) et comme nos automnes sont de plus en plus chauds, le chasseur doit s’adapter comme le ferait un pêcheur durant la canicule estivale. Le traqueur d’orignaux doit donc savoir exploiter l’aube et le crépuscule, mais il doit surtout connaître les meilleurs endroits de chasse au frais ou à l’ombre.

À cet égard, je me plais à appliquer la technique des « stations de chasse » en mimant le comportement de l’original : je m’introduis dans les zones ombragées où les orignaux se réfugient par temps chaud puis je me déplace en faisant de nombreuses pauses afin d’observer, d’écouter et d’évaluer la direction du vent. Sensible à la découverte d’indices tels que des souilles, des frottages et des branches fraîchement broutées, je m’arrête à des endroits stratégiques, autour ou en bordure d’un site d’alimentation, de repos et de reproduction.

Sieur Orignal

En terme d’équipement, j’estime que l’usage d’un bois d’orignal (rattling) est très pertinent lors du pré-rut (12 au 24 septembre) ainsi que lors du pic-du-rut (25 septembre au 4 octobre). Cependant, lors du post-rut, il est plutôt suggéré de doser l’intensité du rattling. Par ailleurs, la prospection printanière et/ou pré-saisonnière du territoire représente un investissement significatif et un incontournable pour le chasseur sérieux. Il s’agit d’un moment opportun pour planifier sa chasse ainsi que les stratégies à venir tout en réfléchissant aux possibilités de mener des offensives en équipe.

En ce sens, lorsque je guide, j’aime bien caller l’orignal à un endroit précis tout en déployant stratégiquement des chasseurs embusqués tout autour de moi. Il s’agit d’une approche qui se planifie à l’avance et qui est très efficace pour déjouer des sujets plus méfiants.

L’endroit d’où provient le call est tout aussi important que l’endroit et la direction d’où provient une mouche à saumon savamment déposée à la surface d’une rivière.

Sieur Orignal

Trop de chasseur pratique le call à partir d’un endroit clairsemé comme au beau milieu d’un bucher ou d’une savane dégagée. Les orignaux affectionnent la proximité d’un corridor de fuite, c’est d’ailleurs pourquoi ils répondent souvent sans pour autant s’approcher de la provenance de l’appel en question.

Une fois qu’un bon site de chasse est découvert, j’essaie toujours de ne pas altérer son caractère sauvage et distinct. Avec l’expérience, j’ai appris qu’il était facile de contaminer un site en s’y rendant trop souvent en VTT ou en dispersant soudainement des odeurs suspectes dans l’environnement intime des orignaux… Lorsqu’arrive le moment de parcourir un territoire giboyeux, je me déplace en marchant, à vélo de montagne ou en faisant du canot afin de surprendre furtivement les orignaux.

Au niveau des calls, il faut se rappeler que les orignaux sont souvent regroupés en automne et qu’ils communiquent en interaction. Pour cette raison, j’enseigne et je pratique des combinaisons différentes d’appels. Selon les dates de chasse, les combinaisons d’appels imitant un mâle accompagné d’une femelle réceptive ou non réceptive sont particulièrement efficaces. Je répète souvent qu’il faut pratiquer l’appel de l’orignal avant la chasse au même titre que l’on doit pratiquer ses tirs.

 

Écrit par Michel Therrien, tiré du Magazine Hooké

Sieur Orignal
Sieur Orignal
Sieur Orignal
Sieur Orignal

Posts récents

Inscrivez-vous à notre infolettre

Close video panel